Avr 152017
 

Avertissement
« Toute lecture des Contes de la Connerie Collective, sans compréhension préalable du-dit avertissement,
n’engage que son lecteur et réciproquement. »

En se rendant à sa convocation par les Dirigeants, chemin faisant, et comme il avait un peu d’avance, le Chef passa près de l’espace de travail du Stagiaire et lui fit signe de le rejoindre dans le couloir. Le Stagiaire s’exécuta promptement. Le Chef lui tint alors ces propos :
« J’entends beaucoup parler de vous ! Avez-vous une minute ? Demanda le Chef
-Euh… oui, répondit le Stagiaire, en s’approchant, tout intimidé,
-Eh bien vous avez de la chance ! rétorqua le Chef, tout content de son effet et faisant mine de s’en aller, non je rigole ! C’est important de rigoler au boulot, vous trouvez pas ?
-Ben oui, sans doute, répondit le Stagiaire qui ne savait plus sur quel pied vraiment danser
-Très bien ! Dites-moi, que cette conversation reste entre nous, je compte sur vous !
-…
-Je peux compter sur vous ?
-Euh… oui, oui, bien sûr… ça reste entre nous
-Très bien ! Alors voilà, il y aurait des techniques qui permettent d’impliquer des Dirigeants à un projet donné sans leur bouffer du temps, c’est vrai çà ?
-…
-J’en ai entendu parler, en m’intéressant à votre sujet de stage…
-Vous voulez dire sur les nouvelles méthodes de travail ?
-Tout à fait, et notamment sur l’innovation de rupture…
-Alors oui, il y a des approches qui consistent à ne pas perdre de temps en débats, mais à recueillir les doutes et craintes des personnes, seulement sous forme de questions vaches auxquelles on ne répond pas tout de suite : on recueille, on remercie puis on traite une fois au calme…
-Et ça marche vraiment ?
-Ben oui, les gens en général sont contents d’avoir pu exprimer tout ce qu’ils avaient sur le cœur, sachant qu’ils ne seraient ni interrompus ni challengés sur leur point de vue…
-C’est tout ce qu’il me faut, merci ! » conclut le Chef en s’éloignant, laissant le Stagiaire à son impression confuse et à sa promesse de n’en rien dire à personne.
Une semaine après, le Chef, lors de la réunion de Suivi de Performance, présenta les choses comme suit :
« Messieurs- Dames ! (Il faut dire que le Chef était de très bonne humeur) Je dois vous dire que ma dernière audition devant le Comité Exécutif a été très enrichissante ! Le Chef se tut un instant pour mieux observer son effet sur les membres du Comité de Direction puis il reprit : il était très important de faire taire les rumeurs, c’était vrai, mais j’ai aussi réalisé que les impliquer d’une manière ou d’une autre pouvait être aussi très puissant !… Le Chef se tut à nouveau…
-Et qu’est-ce que vous avez fait ?  osa une Bougre
-Eh bien, je leur ai simplement dit que j’étais au courant des rumeurs et que je ne passerais pas de temps à leur donner de l’importance, puis j’ai eu l’idée de leur proposer l’opportunité de me poser toutes leurs questions les plus vaches qu’ils pouvaient se poser au sujet de ce projet…
-Vous avez dû vous faire démolir en moins de deux ! réagit un Bougre
-Pas du tout ! Car je leur ai dit que je recueillais ainsi leurs préoccupations afin de pouvoir les traiter avec vous et revenir vers eux avec des réponses concrètes et constructives… Ils ont été ravis, surtout quand je leur ai dit que l’exercice était d’une durée de cinq minutes seulement !
-Cinq minutes pour faire quoi ?  Demanda un Bougre, devant le sourire du Fourbe qui n’en croyait pas ses oreilles
-Cinq minutes pendant lesquelles j’ai recueilli toutes les leurs questions par écrit, en les remerciant de me les poser. À la fin des cinq minutes, j’ai proposé un débat, ils m’ont répondu que ce n’était pas nécessaire et qu’ils attendaient mon retour avec des réponses claires… Alors je suis parti, en ayant appris de leur part bien plus de choses en cinq minutes qu’en deux heures de réunion-débat ! Voyez, j’ai recueilli trente-cinq questions, les voici, taisez-vous et lisez ! » dit le Chef en les projetant sur l’écran et en se taisant.
Dix minutes plus tard, un des Bougres prit la parole :
« Mais… soit ils n’ont pas compris le projet, soit nous n’allons pas dans la bonne direction !
-Effectivement, sachant qu’ils sont les Dirigeants donc nos donneurs d’ordres, considérons que nous n’allons pas dans la bonne direction, répondit le Chef
-Mais… tout ce temps perdu… ils pouvaient pas nous le dire plus tôt ?
-Ce n’est pas le point, reprit le Chef, maintenant nous le savons alors nous allons corriger le tir…
-On revient à zéro alors ! Et merde, lâcha une Bougre
-Pas du tout ! Intervint le Fourbe, nous ne revenons pas à zéro, nous venons d’avoir une très forte réduction de l’incertitude inhérente au projet, c’est complètement différent !
-Ah oui, et en quoi c’est différent ? demanda le premier Bougre
-Eh bien, cette nouvelle information vient rejoindre tout ce que nous avons déjà appris, nous permettant de réorienter le projet vers des zones d’incertitude plus restreintes, ça s’appelle un pivot… Les Dirigeants sont nos clients, nous connaissons mieux ce qu’ils recherchent et du coup nous réorientons notre projet grâce à une meilleure compréhension : c’est ça ‘pivoter’, en tout cas, c’est typique.
-Tout à fait, mon Stagiaire m’en avait parlé ! S’exclama le Bougre au Stagiaire
-N’empêche, ça ne résout pas tout, c’est presque un nouveau projet, renâcla la Bougre,
-Oui, ça donne cet effet d’apesanteur, reprit le Fourbe, mais ne nous y laissons pas enfermer, c’est un départ d’une toute autre nature et avec bien plus de confiance, car nous savons bien plus de choses, même si nous ne savons pas tout…
-Très bien ! Interrompit le Chef, avant que n’alliez plus loin dans la philosophie, je demande à chacun d’entre vous d’analyser les questions, de proposer des réponses utiles et d’élaborer un nouveau plan du projet ! Cette réunion est close ! Puis le Chef s’adressa au Fourbe, restez un moment, j’ai à vous parler. »
Le Fourbe resta sur sa chaise, le temps que les autres membres du Comité se retirent sans manquer d’observer le Fourbe avec, pour certains, une mimique de compassion. Une fois seuls dans la pièce, le Chef reprit :
« Je dois vous remercier, vos conseils, même s’ils sont le plus souvent obscurs, finalement auront été utiles. »
Le Fourbe regarda dans la salle, cherchant la caméra cachée, sans succès. Le Chef continua : « J’ai donc pris une décision, à compter d’aujourd’hui, vous serez notre coach interne sur les nouvelles méthodes de travail…
-Ah bon ? …. Formidable ! Je ne sais pas quoi dire… répondit le Fourbe
-Ne dites rien, acceptez… de toute façon j’ai déjà informé la hiérarchie…
-Très bien… je vous remercie… je ferai de mon mieux, dit le Fourbe
-Ah oui, interrompit le Chef en classant ses affaires, je suis conscient que c’est une innovation managériale en rupture avec nos pratiques habituelles…
-C’est tout à votre honneur !
-Alors du coup, parce que vos collègues ne sont pas prêts, j’ai décidé que vous ne participerez plus au Comité de Direction, de façon à ne pas être juge et partie… »
Le Fourbe, estomaqué, cherchait ses mots… le Chef reprit :
« Dites-vous bien que cette décision n’est pas facile pour moi, c’est pour le bien de l’équipe et je vous promets que nous vous consulterons chaque fois que nous le jugerons nécessaire… »
Le Fourbe se demandait ce qu’il lui arrivait, sans pour autant réagir.
« Allons ! Ne faites pas cette tête, c’est une formidable opportunité pour vous et une belle innovation pour l’équipe ! Vous venez manger ? Aujourd’hui c’est la journée « tofu ou topafu ?»… que des trucs à base de tofu…il parait que c’est super ! »

Toute ressemblance avec le chapitre précédent montre bien qu’il s’agit de deux chapitres distincts, et réciproquement.

Dans le prochain épisode : « Les Dirigeants tentent de reprendre le contrôle, le Chef et ses Bougres pataugent alors que le Fourbe… Mais ça c’est une autre histoire ! »

Lien vers le Glossaire Inique

Lien vers la Table des Matières

Lien vers la Bibliographie

 Laisser un commentaire

(oblligatoire)

(obligatoire, n'apparaîtra pas sur le blog)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

lectures d un mamnager-coach - www.olivierlecointre.fr - tous droits réservés