Jan 062018
 

Avertissement
« Toute lecture des Contes de la Connerie Collective, sans compréhension préalable du-dit avertissement,
n’engage que son lecteur et réciproquement. »

Le Skippy semblait de bonne humeur ce matin.

Le Fourbe et la Bougre Complice étaient venus le consulter, c’était la troisième fois cette semaine.
La situation était d’une très grande complexité depuis que les Dirigeants avaient décidé de recentrer l’Entreprise et ses fonctions sur ce qu’ils appelaient les fondamentaux. Et notamment dans cette nouvelle perspective, l’Innovation était un fondamental de la fonction Recherche et Développement, et d’aucune autre fonction.
Ainsi, le projet phare du Chef, Flextor, de même que le projet d’innovation de rupture porté par la Bougre Complice et son équipe étaient menacés comme jamais ils ne l’avaient été.
La complexité de la situation venait, entre autres, de la différence d’approche entre celle du Chef, parti en guerre contre les Dirigeants, et celle de la Bougre Complice, qui organisait et structurait un repli cohérent le temps qu’une nouvelle opportunité se présente.

« Il me semble, dit le Skippy, que le Chef confond force et puissance et je vous invite à ne pas faire de même, ni vis-à-vis de lui, ni vis-à-vis de quiconque…
-N’empêche, avec son culot, il est quand même en train de faire douter les Dirigeants au sujet de l’abandon de Flextor, intervint la Bougre Complice.
-Ça, c’est ce qu’il vous dit, répondit le Skippy en s’adossant confortablement, et son approche consiste à faire pression sur un des Dirigeants, celui qui le conseille régulièrement.
-Et en quoi ce n’est pas faire preuve de puissance ? demanda le Fourbe.
-Connaissez-vous la différence entre force et puissance ? Je veux dire clairement ? Est-ce une évidence pour vous ? demanda le Skippy en fixant les deux protagonistes qui regardaient leurs chaussures. Non ? Alors je vais vous l’expliquer… »

Pendant ce temps, le Chef exultait devant le GISPEP :
« Vous vous rendez compte ? Ça fait un mois que je fais pression sur ce Dirigeant ! Par email, par téléphone, dans le couloir, dans l’ascenseur… Une fois j’ai même réussi à le coincer dans le parking… Un mois ! Et enfin, qu’est-ce qu’il me dit ? Eh bien il me dit qu’il va porter cette question au conseil des Dirigeants ! Ils vont enfin reconsidérer leur décision à la con !
-Ça concerne uniquement Flextor ou ça inclut le projet d’innovation de rupture ? demanda le GISPEP.
-Uniquement Flextor ! Les femmes et les enfants d’abord, c’est-à-dire avant les vieux, mais après le Capitaine ! Vous savez ce qu’on dit ? Dans l’avion, la mère met d’abord le masque à oxygène sur elle afin de mieux pouvoir s’occuper de son enfant : eh bien, Flextor, c’est notre masque à oxygène et dès qu’on l’aura sur le nez, on verra ce qu’on fait avec cette équipe d’empêcheurs d’être agiles en rond ! En attendant, filez et peaufinez vos rapports, nous allons en avoir besoin sous peu !
-Je me concentre sur quoi particulièrement ?
-Sur tout ! Concentrez-vous sur TOUT ! Vous voyez bien que ce n’est pas le moment de risquer de manquer d’un rapport, d’une colonne, d’un nombre ! Tout doit être parfait, démerdez-vous, c’est votre boulot après tout… Et ne me décevez pas, je saurai être reconnaissant en cas de succès ! conclut le Chef en désignant la porte au GISPEP. »

Après avoir pris une gorgée de son café tiède, le Skippy entreprit d’expliquer la différence entre force et puissance :

« Pour illustrer ces notions, je m’appuie sur les définitions données par la physique et vous verrez qu’il est aisé de transposer ces définitions dans le cadre qui nous intéresse.
-Si vous le dites, s’inquiéta la Bougre Complice.
-Une force, reprit le Skippy comme si de rien n’était, désigne une action mécanique capable d’imposer une accélération modifiant la vitesse d’un objet…
-Je ne vois pas le rapport, interrompit le Fourbe.
-Ce que fait le Chef, par exemple, c’est l’application d’une force, une pression et il ne se concentre que là-dessus. Du coup, il n’a pas forcément le contrôle du mouvement qu’il va déclencher, si la force qu’il applique est suffisante pour dépasser l’inertie du système des Dirigeants.
-Vu ! Et la puissance alors ? demanda la Bougre Complice, il faut bien de la force pour avoir de la puissance, non ?
-C’est vrai ! sourit le Skippy, c’est exact ! Il faut une force et un mouvement pour pouvoir parler de puissance. La puissance reflète la rapidité avec laquelle une force fait accomplir un mouvement à un objet. La puissance représente un transfert d’énergie, la puissance englobe la force et va plus loin, elle intègre la notion de temps !
-Je ne vois pas le rapport non plus, lâcha le Fourbe…
-Agir dans la puissance, c’est inclure la notion de durée à nos réflexions, c’est prendre conscience des mouvements que nous pouvons déclencher et en garder le contrôle.
-Vous voulez dire que ce qu’on fait en ce moment, le repli, la discrétion, l’utilisation du local du Club d’innovation (°), l’archivage de tout ce que nous avons fait, expérimenté et appris, c’est de la puissance ? demanda la Bougre Complice.
-Non, ce n’est que la préparation, la puissance va émerger de cela, vous verrez, ne perdez pas de vue la durée dans laquelle s’inscrivent vos actions et leurs conséquences ! »

Une semaine plus tard, le Fourbe et la Bougre Complice étaient tout sourire dans le bureau du Skippy :
« C’est génial, on a trouvé une force qu’on peut placer dans la durée ! ouvrit la Bougre Complice.
-Racontez-moi ça, demanda le Skippy.
-Eh bien, en structurant l’archivage du projet d’innovation de rupture, nous nous sommes rendus compte que nous détenons une connaissance et une pratique utiles bien que pourtant très rares dans l’entreprise, répondit la Bougre Complice, et nous préparons un système de formations internes, basées sur le volontariat et le temps libre des personnes intéressées : on a appelé ça les ‘Tutos du Club’ !
-Et moi je mets à disposition le local du Club pour assurer ces formations deux fois par semaine et juste avant l’heure du déjeuner, compléta le Fourbe.
-Et comme un ‘Tuto du Club’, c’est court : une demi-heure de théorie et d’exemples puis on va manger tous ensemble avec questions-réponses pendant le repas, les gens intéressés pourront venir à leur gré !
-Et comment percevez-vous la notion de puissance ? s’enquit le Skippy.
-Eh bien, si cela marche, dans la durée, nous coopterons de plus en plus de gens sur ces nouvelles connaissances et notre place et utilité dans l’entreprise seront de plus en plus claires pour de plus en plus de monde !
-Exactement ! s’exclama le Skippy, bravo ! Vous m’avez donné faim ! On va manger ? Aujourd’hui, il parait que c’est sandwich URSSAF : Ugli, Rillettes, Saumon, Salsifis, Ail et Framboises, il parait que c’est super ! »

Chemin faisant vers la cafétéria, le trio butta sur un bouchon dans le couloir, le Chef ayant convoqué une réunion d’urgence. Bien qu’ils ne le voulurent pas, le Fourbe et la Bougre Complice ne purent s’empêcher de laisser trainer une oreille en direction du groupe qui semblait inquiet et refaisait la réunion dans le couloir :

« Un consultant ? Pour voir comment on travaille sur Flextor ! Non mais c’est le comble !
-En plus, il parait que c’est à cause du Chef !
-Oui, il parait qu’il a quasiment harcelé un Dirigeant…
-Un consultant… Les Dirigeants nous refilent un consultant, il nous manquait plus que ça…
-Et dire qu’en plus, il commence demain…»

(°) : Le Club est une plateforme d’innovation volontaire créée par le Fourbe, re-lire ‘Refuser la montée du Déclin’ et ‘Rassembler le désordre jusqu’à la fin du jour’

Toute ressemblance avec le chapitre précédent montre bien qu’il s’agit de deux chapitres distincts, et réciproquement.

Dans le prochain épisode : « le Consultant rend son diagnostic… Mais ça c’est une autre histoire ! »

Lien vers le Glossaire Inique

Lien vers la Table des Matières

Lien vers la Bibliographie

 Laisser un commentaire

(oblligatoire)

(obligatoire, n'apparaîtra pas sur le blog)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

lectures d un mamnager-coach - www.olivierlecointre.fr - tous droits réservés